« Play the Game » de Stéphane Barbato chez DVD Pocket

13 Oct

À une époque où je travaillais sur un scénario inspiré par « Paroles de Poilus » (version BD), je cherchais un peu tout ce qui se faisait dans le domaine du court-métrage sur la période 14-18. L’occasion est trop belle pour vous parler de ce film que je me suis procuré chez DVD Pocket (éditeur de « Judas » notamment).

Synopsis : Le 1er juillet 1916, Bataille de la Somme. L’attaque est imminente. Le capitaine W.P. Nevill propose une partie de football à ses hommes… 
Inspiré d’un fait réel de la première guerre mondiale.

De Stéphane Barbato, avec Jonah Russel, Aurélien Recoing

Voici la bande-annonce :

Personnellement je trouve le film très réussi. J’aime beaucoup le décalage entre la réalité du front et l’histoire surréaliste (mais authentique), ainsi que la plastique très léchée. Bon à savoir : la musique est signée Ennio Morricone. Étonnamment, l’acteur anglais Jonah Russel n’a pas l’air d’avoir percé après ce film à l’inverse d’Aurélien Recoing que l’on peut retrouver dans de nombreuses productions de chez nous, et qui est pensionnaire de la Comédie Française depuis 2010. Le réalisateur avignonnais Stéphane Barbato a fait les Beaux Arts ainsi que l’Ecole nationale de Photographie d’Arles. Il a développé « Play the Game » à partir de 2002 après une carrière de dessinateur et directeur artistique dans la pub. Depuis c’est le calme plat côté fiction même si le réalisateur a signé de nombreuses publicités dont celle très réussie sur la sécurité routière (voir en fin de page).

Le film est sorti en 2005, c’est une production du groupe Master Image, qui fait aujourd’hui de la pub et du corporate, en association avec Mikros Image, qui à l’époque participait à la production/post-production de courts-métrages (dont « Judas » de Nicolas Bary). Je n’ai pas beaucoup d’informations sur le film si ce n’est qu’il a été tourné sur le site du Tank de Cambrai (où un tank a été retrouvé sur le site de la bataille… ben de Cambrai). Si le No Man’s Land a été construit pour les besoins du film ,la tranchée était déjà là et a servi pour de nombreuses productions comme « Joyeux Noël » de Christian Carion, « Le Voyage de la veuve » (France 2) et d’autres courts-métrages. Le décor a été construit par la BBC en 2001 pour la série « The Trench ».

1er Juillet 1916 : Comme indiqué plus haut, le film s’inspire d’un fait divers sur la première guerre mondiale. Le capitaine Nevill, âgé de seulement 21 ans, a confié à chacune de ses quatre sections un ballon de football à emmener derrière les lignes adverses. Piqué le Nevill ? Pas tellement. Il a organisé un « concours » pour distraire ses hommes angoissés. La première section à marquer un but dans la tranchée allemande gagnerait une livre. Parmi les premiers à monter au front, Wilfried Nevill sera aussi un des premiers tué. Un des ballon de foot est conservé au musée du Queen’s Royal Surrey Regiment. Un poème relate ce fait (c’est Aurélien Recoing qui le récite en voix-off) :

On through the hail of slaughter,
Where gallant comrades fall,
Where blood is poured like water,
They drive the trickling ball.
The fear of death before them, Is but an empty name;
True to the land that bore them,
The Surreys played the game.

Syndrome « Guerre des Boutons » : en 2004 est sorti le court-métrage « Champs d’Honneur » d’Olivier Vinuesa. Voici le Synopsis : 1916, Bataille de la Somme. Un régiment écossais connaît son baptême du feu au pas et au son des cornemuses avec pour ordre de pousser un ballon de football jusqu’à la tranchée ennemie… J’en parlerai plus en détail dans un prochain billet !

Le spot « Insoutenable » pour la sécurité routière :

Si le film est trouvable sur dailymotion sans sous-titres et en qualité exécrable, je vous préconise l’achat du DVD édité par Dvd Pocket pour la bagatelle de 8€ chez Amazon (c’est par ici). Comme toujours avec cet éditeur vous trouverez quelques bonus en sus du film :
Le commentaire audio de Stéphane Barbato, un making-of (qui s’attarde plus sur les motivations du film que sur sa fabrication), une galerie photos, quelques pages du storyboard et des affiches.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :