« Le Miroir » de Ramon&Pedro (Antoine Tinguely et Laurent Fauchère)

14 Jan

Ce court-métrage, précédé d’un buzz ultra-positif en festivals, a fait l’effet d’une bombe lors de sa mise en ligne il y a six mois. Et pour cause : un plan séquence en vue subjective d’un homme qui fait sa toilette… En retraçant sa vie de 7 à 77ans.

D’une part, le pitch de base est génial (on aimerait avoir eu cette idée), mais en plus, c’est formidablement réalisé. Mieux, en six minutes les cinéastes racontent véritablement l’histoire de cet homme dont on voit le reflet : sa puberté, son grand amour, un enfant… Peu à peu l’enthousiasme et la gaieté de l’enfance laissant place à la mélancolie de la vieillesse et la solitude ; touchant.

Bien entendu, ce film suisse tourné en RED et réalisé en studio a bénéficié d’un très gros budget (dont le montant m’est inconnu) et de nombreux trucages visuels, dont les réalisateurs sont adeptes. Le cameraman se retrouve évidemment de l’autre côté du miroir mimant les gestes des comédiens.

Et les comédiens, parlons-en un peu. Si la version âgée du personnage, Louis, vous dit quelque chose, sachez qu’il s’agit ni plus ni moins d’Henri Destraz a.k.a. Henri Dès, le chanteur de notre enfance. Pour le caster, les réalisateurs n’ont pas eu à aller chercher bien loin puisqu’ils partagent leurs bureaux avec le fils du chanteur, Pierrick, qui incarne l’homme aux tatouages (il en a encore plus dans la vraie vie, soit dit en passant). D’ailleurs c’est le fils de ce dernier qui ouvre le bal dans ce court-métrage, Zacharie.

Pour parler un peu du duo Ramon&Pedro, ces réalisateurs romands (suisses), sont issus d’une formation en graphisme. Ils ont signé de nombreuses pubs pour de gros clients (Citroën, Diesel) ainsi que quelques clips (Calogero). Si vous vous demandez comment deux réalisateurs au prénom bien de chez nous s’affublent d’un pseudonyme pareil voici la petite histoire : Alors que le duo travaillait à New York, ils rencontraient de temps à autre l’équipe de nettoyage, d’origine hispanique. Ces derniers étant incapables de prononcer les prénoms d’Antoine et Laurent, le duo a opté pour Ramon et Pedro. Si cette anecdote amusante sous-entend un sens de l’humour prononcé des metteurs en scène, c’est aussi un moyen pour eux de rester humble et discret. D’ailleurs qui est Ramon et qui est Pedro, allez savoir, cela dépend des jours !

Site officiel du film

Site de Ramon&Pedro

Le Film :

Les Coulisses :

Interview lors du festival de Locarno :

le miroir

Le miroir

Les comédiens : Zacharie Destraz, Jules Martinez, Pierrick Destraz, Henri Destraz

Les comédiens : Zacharie Destraz, Jules Martinez, Pierrick Destraz, Henri Destraz

Pierrick

Les réalisateurs derrière leur combo

Les réalisateurs derrière leur combo

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :