Tag Archives: 5D

Trilogie « Social Kids » de Mike Zonnenberg

1 Mai

Désormais au chômage en pleine réorientation professionnelle, j’ai tout le temps pour sortir de mes cartons des billets qui attendent d’être publiés depuis de trop nombreux mois. On commence avec trois films sympathiques de Mike Zonnenberg.

Si son nom est souvent associé à une fameuse pub Nespresso avec Clooney et Malkovitch où il était directeur de création, c’est en toute humilité que Mike Zonnenberg a démarré dans la réalisation avec une saga d’humour british sur la jeunesse ouvrière en France. D’ailleurs, si le dernier volet a pu se faire, c’est en grande partie grâce aux 58 donateurs Ulule.

Il m’a fallu un Lire la suite

« Singularity » de Greg Tosolini (ainsi que ses trois autres courts-métrages)

5 Sep

Deuxième actu Ulule du jour avec un thriller de science-fiction niçois

Synopsis : Duncan Singer est un agent spécial chargé de récupérer une technologie sensible: un dispositif contenant l’esprit numérisé d’un homme maintenu artificiellement entre la vie et la mort. Les choses se compliquent lorsque Singer perd ses coéquipiers et se retrouve pris au piège dans un immeuble en ruine, cerné par des mercenaires prêts à tout pour mettre la main sur le prototype. Tandis que la situation semble désespérée, Singer n’a pas d’autre choix que d’entrer en contact avec l’entité pour trouver une échappatoire.

Ecrit et réalisé par Greg Tosolini avec Spencer Austin, Michael Macqueen et Roxana Zachos

Décidément, la science-fiction à le vent en poupe chez nous. Entre « Eve« , « On/Off« , « Exterminatus » ou encore « La Ville est Calme« , voici un nouveau projet ambitieux qui pointera son nez, on espère rapidement. Alors certes, entre un Lire la suite

« Estomago » de Camille Achour et Jean-Thomas Séité

14 Juin

Ce film fait parti de la sélection du festival G.E.N.R.E. III

Synopsis : Un homme s’est barricadé dans un grand immeuble abandonné. Seul survivant d’une contamination massive, cet agent de sécurité essaie de survivre mais la menace extérieure se fait pesante et les remparts commencent à se fissurer.

Réalisé par Camille Achour et Jean-Thomas Séité avec Dan Bronchinson et Shaya Lelouch

Le film démarre de façon classique en nous annonçant un huit clos post-apocalyptiqueun genre plutôt hype, et passe subitement de « 28 semaines plus tard » à « Silent Hill » en introduisant dans l’obscurité des créatures polymorphes, à la démarche saccadée et couvertes de bandages. Des créatures très impressionnantes toutes droit sorties de la série de jeux vidéo de Konami. La tension monte dans Lire la suite

Femmes Tout Court – Françaises d’ailleurs Saison 2

23 Avr

Il y a maintenant une bonne semaine, j’ai assisté à la projection de trois courts-métrages produits par Les Productions Solidaires.

Avant d’entrer dans le vif du sujet je précise qu’il s’agit d’une commande du FEI (Fonds Européen d’Intégration) sur la difficulté pour les femmes issues de l’immigration de disposer pleinement de leurs corps. Sauf qu’ici l’approche est très éloignée du docu-fiction. Les films existent bel et bien en tant que courts-métrages individuels, chacun de ces trois films proposant une histoire différente vue par le prisme de trois metteurs en scène avec leur sensibilité.
Les films ont été tournés entre octobre et novembre (un week-end par film, c’est très court) pour un budget global de 60 000€ ce qui a permis d’utiliser la caméra Arri Alexa sur deux des films.

Pitch : « Trois destins, trois femmes issues de l’immigration, et leurs difficultés à disposer pleinement de leurs corps. »

Réalisé par Lire la suite

« La Vieillesse dans la peau » d’Harry Bozino

16 Avr

J’ai eu l’occasion de découvrir récemment le sympathique « La Vieillesse dans la peau »  produit par Sébastien Onomo et Virginie Gaydu. J’ai eu l’occasion de rencontrer cette dernière à l’occasion de Silence on Speed (j’en parle ici).

« La Vieillesse dans la peau » est réalisé par Harry Bozino (qui n’avait pas encore 23ans au moment du tournage) fraîchement sorti de ses études à l’ESRA. Le film a été produit par EPUAR, à l’époque une association (depuis il s’agit d’une société, leur site est par ici), pour 4000€ via Lire la suite

« CTIŇ » de Cyrille Drevon

28 Nov

Ce film fait partie de la compétition française de courts-métrages du Paris International Fantastic Film Festival (PIFFF)

Synopsis : Le mythe du savant fou à la sauce baroque. Au douzième coup de minuit, un homme se réveille entouré d’inconnus au langage incompréhensible pour un curieux souper qui dégénère…

Réalisé par Cyrille Drevon avec Pierre Lefebvre, Gaëlle Jeantet, Daniel Schröpfer, Marie-Pascale Grenier et Guillaume Delaunay.

Autre film particulier diffusé au PIFFF, « CTIŇ » est un curieux foutoir dans le sens où le film semble déborder d’idée mais la structure narrative se barre dans tous les sens (à mon humble avis). En même temps il paraît qu’une grande partie du film n’a pas pu être filmée faute de moyens.

Pour en revenir au film, après Lire la suite

Canon se lance dans le cinéma

4 Nov

Canon promettait une annonce historique pour le 3 novembre en direct d’Hollywood. Si le terme historique semble un brin excessif, il est clair que c’est le début d’une nouvelle aventure pour la firme nippone. Pas de successeur pour le 5D Mark II (quoique, un reflex faisant de la vidéo 4k sera bientôt annoncé) mais deux caméras cinéma qui confirment les Lire la suite

Finale parisienne du 48 Hour Film Project

19 Oct

MAJ : Ajout de huit films.

Ceux qui me connaissent le savent, les festivals de films écrits/tournés/montés en 48h, c’est loin d’être ma tasse. C’est pourquoi j’y suis allé un peu à reculons mais qu’importe, on ne décline pas une invitation surtout s’il y a un cocktail et Arnaud Tsamère . Et au final j’ai passé une très bonne soirée pleine d’enthousiasme et puis cet article me permet d’inaugurer une rubrique Festivals.

Petit rappel à propos du 48h Film Project : près de 80 villes à travers cinq continents invitent plusieurs équipes à réaliser des films dans un temps record. Un marathon impressionnant qui a donné naissance à 3000 courts-métrages réalisés par plus de 40 000 personnes en 2009. On peut le dire, c’est énorme. Pour en revenir à l’édition parisienne, j’ai eu l’occasion de visionner les douze films finalistes avant-hier soir (108 films de prévus, 80 donnés dans les temps, 12 retenus pour concourir au grand prix après 7h de délibérations). Comme d’habitude dans ce genre de manifestation nous avons droit à certains clichés éculés, un côté film d’étudiant redondant (la sempiternelle mise en abîme de l’équipe qui cherche un sujet pour le concours), mais surtout beaucoup de très bonnes surprises et une folle envie de création communicative. Et franchement certains films méritent largement d’exister en tant que court-métrage en dehors de cette compétition. Après c’est sûr, quand on y regarde de plus près certaines équipes sont des vétérans du 48h, habitués aux prix et épaulés par des prestataires connus. Qu’importe, je suis là pour vous parler des films et du palmarès. Mais avant une rapide présentation du jury : Lire la suite

« The Last 3 Minutes » réalisé par Po Chan

4 Oct

Vous connaissez sans doute ce court-métrage populaire qui a déjà soufflé ses deux bougies.

Le film est réalisé par Po Chan (une madame, comme son nom ne le laisse pas forcément deviner) et est éclairé par Shane Hurlbut. Ce dernier peut s’enorgueillir d’avoir signé la jolie photographie de « Terminator Renaissance » (où Po Chan était son assistante). Une sacré promotion puisque ce chef opérateur a officié à ce poste sur des pellicules comme « Semi-Pro », « We are Marshall » ou « Bleu d’enfer »… Bref nous sommes ici pour parler de courts-métrages alors revenons en à « The Last 3 Minutes ».

Synopsis : William Turner est un concierge bientôt septuagénaire qui, sous une apparence banale, va revivre sa Lire la suite