Tag Archives: anticipation

« La Ville est Calme » de Alexandre Labarussiat

18 Août

Synopsis : Marcher dans l’obscurité nocturne de la Ville, ressentir son atmosphère, traverser ses rues désertes et silencieuses c’est ce que Wolfgang aime le plus au monde.  Au cours de ses années de promenades, Wolfgang n’a rencontré que Martha, une vieille femme qu’il retrouve tous les soirs et qui partage son goût désuet des évasions nocturnes. La Ville est toujours peuplée mais les habitants ne sortent plus et sont devenus pour eux de pâles lueurs fantomatiques qui se découpent parfois à la lueur de leurs écrans en fonctionnement. Une nuit, au cours d’une promenade, Wolfgang remarque derrière une fenêtre la silhouette d’une petite fille qui l’observe…

Écrit et réalisé par Alexandre Labarussiat (librement inspiré de « L’Arriéré » de Ray Bradbury) avec Jacques Boudet, Dominique Jayr, Siaomé Bagnost et Jean-François Balmer

Pour son premier film, Alexandre Labarussiat a visé assez haut en souhaitant adapter une nouvelle d’anticipation, une des premières traduite par chez nous de l’auteur culte Ray Bradbury (The Pedestrian, 1951) qui s’est Lire la suite

Publicités

« On braque pas les banques avec des fourchettes en plastique » de Julien Paolini

29 Nov

Ce film fait partie de la compétition française de courts-métrages du Paris International Fantastic Film Festival (PIFFF)

Synopsis : Cela fait plus d’un an que Gilles Tagliani survit avec son fils dans les décombres d’un Paris désert, sujet au couvre-feu généralisé. Tous les deux sillonnent la ville du Nord au Sud pour leur récolte quotidienne précieusement conservée dans le sac à dos dont Gilles a confié la responsabilité à son fils.

Réalisé par Julien Paolini avec Christophe Salengro et Anthony Sonigo

Le film est disponible sur VODMANIA par ici 

Voilà un autre court-métrage qui m’aura laissé perplexe au PIFFF. Derrière son titre rigolo se cache un film d’anticipation sérieux et comme tant d’autres,  évoquant par moments l’adaptation de « La Route » par John Hillcoat sans la tension ni le relation forte du père et du fils. Ici Christophe Salengro de Groland incarne le père d’Anthony Sonigo (rescapé du très bon « Les Beaux Gosses »). Ils errent dans un Paris désert, dévasté, pollué, où il ne se passe Lire la suite