Tag Archives: Red

« La Ville est Calme » de Alexandre Labarussiat

18 Août

Synopsis : Marcher dans l’obscurité nocturne de la Ville, ressentir son atmosphère, traverser ses rues désertes et silencieuses c’est ce que Wolfgang aime le plus au monde.  Au cours de ses années de promenades, Wolfgang n’a rencontré que Martha, une vieille femme qu’il retrouve tous les soirs et qui partage son goût désuet des évasions nocturnes. La Ville est toujours peuplée mais les habitants ne sortent plus et sont devenus pour eux de pâles lueurs fantomatiques qui se découpent parfois à la lueur de leurs écrans en fonctionnement. Une nuit, au cours d’une promenade, Wolfgang remarque derrière une fenêtre la silhouette d’une petite fille qui l’observe…

Écrit et réalisé par Alexandre Labarussiat (librement inspiré de « L’Arriéré » de Ray Bradbury) avec Jacques Boudet, Dominique Jayr, Siaomé Bagnost et Jean-François Balmer

Pour son premier film, Alexandre Labarussiat a visé assez haut en souhaitant adapter une nouvelle d’anticipation, une des premières traduite par chez nous de l’auteur culte Ray Bradbury (The Pedestrian, 1951) qui s’est Lire la suite

Publicités

« Innocence » de Jean-Christophe Savelli

27 Juil

Ce film fait parti de la sélection du festival G.E.N.R.E. III

Synopsis : Un groupe armé se réveille dans une pièce inconnue. Ne sachant pas pourquoi ils sont là, leur seule motivation sera de sortir de ce dédale de pièces et de couloirs.
Le chemin les menant vers la sortie providentielle ne sera pas sans embuche. Une force indéterminée n’aura de cesse de les détourner de leur objectif, dont l’issue sera au delà de ce qu’ils pouvaient imaginer.

Réalisé par Jean-Christophe Savelli avec Rurik Sallé, Pascal Loison, Emmanuel Bonami, Raphael Bertin, Anthony Pho, David Doukhan, Fabien Floris, Sophie Muller, Ludovic Harlay, Christian Mori.

Un des gros morceaux de la soirée, c’était le très attendu « Innocence » de Jean-Christophe Savelli que je souhaitais découvrir depuis un moment.

Excitation, déception, surprise, satisfaction,… On jongle pas mal pendant ce film atypique en forme de lettre d’amour au genre par son réalisateur.

Tout démarre comme Lire la suite

« Entre Deux » de Lucas Fabiani et Pascal Barbier

25 Juin

Ce film fait parti de la sélection du festival G.E.N.R.E. III

Synopsis : Sur le parking d’un aéroport, deux hommes et une femme se préparent à braquer un riche homme d’affaire. La chose paraît simple mais la victime s’avère être le père de l’un des deux malfrats.

Réalisé par Lucas Fabiani et Pascal Barbier avec Michaël Abiteboul, Marie Delmas, Olivier Marois, Hélène Sargue, Pierre Fabiani

Voici un court que j’ai longtemps hésité à présenter, mais j’ai décidé de parler de toute la sélection du festival alors pas d’exception(s). Je précise d’avance que je vois « Entre Deux » pour la troisième fois et que j’ai toujours autant de mal à accrocher au film du binôme. Mais les quelques réactions positives, voire enthousiastes, à l’égard du court de Pascal Barbier et Lucas Fabiani prouvent une fois de plus que les goûts et les couleurs ne se commandent pas. C’est aussi la preuve qu’il y a un public pour ce genre de film, dont je ne pense pas faire parti. À mon sens ce court est bien trop Lire la suite

« Karolyn » de Philippe Ibinga

13 Juin

Ce film fait parti de la sélection du festival G.E.N.R.E. III

Synopsis : Marc et la jeune femme sans nom ont pour un temps été un binôme aussi bien lié professionnellement que sentimentalement. Lassée des braquages de casinos la jeune femme pense à mettre un terme à leurs liaisons… jusqu’à croiser le chemin de Karolyn.

Réalisé par Philippe Ibinga avec Eriq Ebouaney, Sirinda Bockstael, Romain Apelbaum, Aïcha Dicko, Jean-Claude Dubiez

Tourné en 2010, le film de Philippe Ibinga (qui a parfois utilisé le pseudonyme Phyliform) aura mis du temps à se dévoiler auprès du public. Après un passage au shortfilm corner cannois cette année, j’ai enfin eu l’occasion de découvrir le premier court de Lire la suite

« Exterminatus » : preview et balade sur le plateau

11 Juin

Je vous l’annonçais en avril, le fan film de Paul Doucet aura droit à ses reshoots. C’est désormais chose faite et grâce à mon charisme légendaire j’ai pu me faufiler sur le plateau de tournage au Studio Bercy.

Les plans filmés concernaient quelques inserts SFX ainsi que la séquence de fin du film de Paul. En tant que fan absolu de l’univers de Warhammer 40 000, découvrir pour de vrai un (faux) Space Marine valait déjà le déplacement. Dans la peau d’Orias du chapitre des Dark Angels, Jérôme Le Banner cède son costume au non moins impressionnant Lire la suite

« À Tout Prix » de Yann Danh

11 Juin

« À Tout Prix » était en compétition au festival G.E.N.R.E. III où il a reçu le coup de cœur du jury.

Dire que le film de Yann Danh était attendu est un euphémisme (figure de style très prisée par la presse). Pour faire honneur à son public, Yann a choisi une salle de choix puisque la première d’À Tout Prix a eu lieu au Max Linder le 6 mai dernier.

Synopsis : Suite à la délocalisation de leur entreprise, trois sacrifiés du système prennent les armes et kidnappent leur ex patron. Bien que leur demande de rançon ait été rejetée, ils comptent bien prouver qu’ils sont prêts à tout pour obtenir l’argent qu’ils réclament…

Si on y retrouve les ingrédients, ATP n’est pas un simple film de genre de plus. Le traitement s’axe surtout autour Lire la suite

« The Radar » de Nicky Marbot et Jan Rouiller

13 Avr

MAJ : Le film est financé à 102%

Si vous aussi vous aimez flâner sur Ulule à la recherche de projets intéressants, sans doute êtes-vous tombé sur ce film.

« The Radar » est film sera peut-être un film de Nicky Marbot et Jan Rouiller, produit par Fisrt One Productions et La Terre Tourne.
Le casting est constitué de Gautier Battoue, Garlan Le Martelot, Husky Kihal, Claire Beaugé, David Sighicelli, Edouard Lamoitier.

Synopsis : Fender et Baguette, deux jeunes musiciens de rock roulent à vive allure sur une route de campagne. Ils sont pressés d’aller acheter un ampli. La poisse ! Ils se font flasher par un radar. Ça tombe mal : ils n’ont pas leur permis et ils ont « emprunté » la voiture du père de Fender. Il faut absolument qu’ils Lire la suite

« Mon Père » de Patrice Gablin

9 Avr

MAJ : Le film est disponible en entier sur vimeo, enjoy !

Je vous parlais en détail de « Block 66 » de Patrice Gablin, un de mes coups de coeur du PIFFF. J’en profite pour vous présenter son précédent court-métrage qui m’avait bien marqué et que j’ai découvert il y a un peu plus d’un an à l’occasion du mini-festival G.E.N.R.E II Fables Urbaines.
Synopsis : Il se passe quelque chose d’étrange dans la famille Ergo. Une tension permanente, un secret de famille… Et la venue d’un camarade d’école qui risque de tout faire basculer.
Réalisé par Patrice Gablin avec Emmanuel Bonami, Stéphanie Kern Siebering, Jules Grenet, Maxime Pommiès.
Diablement efficace, le film de Patrice détourne habilement le mythe bien connu de l’ogre pour nous pondre un huit clos contemporain oscillant entre Lire la suite

« Block 66  » de Patrice Gablin

29 Nov

Ce film fait partie de la compétition française de courts-métrages du Paris International Fantastic Film Festival (PIFFF)

« Block 66 » a aussi fait parti de la sélection du festival G.E.N.R.E. III

Synopsis : Comment échapper à la machine de mort nazi, implacable, impitoyable… Hani doit survivre. Elle doit sauver le bébé qu’elle porte. Son destin est lié à celui de ces enfants, premières victimes innocentes des camps. On les regroupait dans un même baraquement, le Block 66….

Réalisé par Patrice Gablin avec Elsa Lunghini, Jules Grenet, Barbara Buchmann et Guy Amram.

Sixième film projeté au PIFFF (notez la curieuse coïncidence numéraire), le nouveau court de Patrice Gablin est une franche réussite. Son précédent court, « Mon Père » dont je parlerai en détail cette semaine, était déjà sacrément impressionnant, mais le réalisateur réussi le tour de force de faire plus ambitieux avec moins de moyens. Sur un budget initial de Lire la suite

« Jusqu’au cou » de Morgan S. Dalibert

28 Nov

Ce film a remporté la compétition française de courts-métrages du Paris International Fantastic Film Festival (PIFFF)

Synopsis : L’homme est un loup pour l’homme. Surtout quand il n’y a plus de témoin.

Réalisé par Morgan S. Dalibert avec Willy Cartier et Alban Lenoir.

Une comédie noire plutôt simple et efficace. On découvre un homme enterré, jusqu’au cou, qui demande de l’aide à un jeune qui passe dans le coin. On devine tout de suite qu’il s’agit d’un monde post-apocalyptique (un de plus me direz-vous). Le travail sur les décors et les costumes est aussi minimaliste que réussi, allant à l’essentiel puisque le film se déroule dans un seul lieu en temps réel (cinq petites minutes). Le réalisateur a su tirer habilement parti d’un petit budget est d’une idée simple. Les dialogues sont plutôt savoureux et le film est drôle. Comme toujours avec Buffalo Corp. l’image est bien travaillée et Lire la suite